Calculez votre installation
My Hybrid Project

Foire aux questions

Home/FAQ

Les jours nuageux ou brumeux, les installations solaires continuent à produire de l’énergie proportionnellement à l’irradiation existante.

L’irradiation globale a trois composantes : directe, diffuse et albédo. La directe est celle qui projette une ombre, la diffuse est celle que nous voyons les jours nuageux et l’albédo est l’irradiation qui est réfléchie par les surfaces environnantes.

Avec le cadre réglementaire actuel, le nombre d’installations photovoltaïques en autoconsommation a considérablement augmenté l’année dernière en Espagne. Il existe actuellement un arrêté officiel pour l’autoconsommation qui comporte trois types de tarification (à durée déterminée, à durée variable et tarif d’accès), et deux types de classement, le type I (autoconsommation sans rejet au réseau) et le type II (destiné à la vente au réseau).

Totalement légal. La procédure de légalisation est différente selon la taille de l’installation, la puissance souscrite, le type de configuration électrique, la région et le distributeur électrique.

Nos panneaux ont la capacité de produire simultanément de l’électricité et de l’eau chaude dans un seul panneau. En fonction de la température de fonctionnement du système, la production photovoltaïque des panneaux hybrides peut être augmentée jusqu’à 12%.

Grâce à notre système de surveillance aH Monitor, nos clients ont accès aux informations de l’installation solaire, et peuvent visualiser en temps réel la production énergétique et les économies réalisées.

La monitorisation nous permet de connaître tous les paramètres nécessaires pour pouvoir effectuer un suivi correct de l’installation, ce qui nous permet de maximiser la vie utile de nos panneaux et de prévenir et éviter d’éventuels incidents.

Nous offrons également la possibilité de l’intégrer au site web de l’utilisateur final afin que vos clients puissent voir combien vous économisez en émissions de CO2 pour la planète, démontrant ainsi votre responsabilité sociale et engagement pour le développement durable.

Nos panneaux solaires hybrides aH60 ont une puissance thermique de 1000W et une puissance photovoltaïque de 260W.

Nos panneaux répondent aux normes de qualité les plus strictes et sont fournis par des fournisseurs de l’Union européenne. Dans le développement de notre panneau, nous prenons grand soin de minimiser l’impact de l’empreinte carbone sur l’ensemble de son cycle, du processus de fabrication à sa livraison.

ABORA s’engage à 100% à offrir la plus haute qualité dans ses produits, c’est pourquoi chacun de nos panneaux sont testés et révisés avant de quitter l’usine, réduisant ainsi au maximum tout risque d’anomalie potentielle.

Le département technique d’Abora recommande l’installation d’un système de surveillance hybride (qui intègre la production thermique et photovoltaïque) afin d’effectuer une maintenance adéquate.

Grâce au système de surveillance, il est possible d’effectuer une maintenance à la fois préventive et prédictive de l’installation, ce qui prolonge sa durée de vie utile et garantit des économies d’énergie et d’argent.

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre manuel de maintenance.

Le rendement photovoltaïque d’un panneau hybride est conditionné par la plage de température du circuit hydraulique. Si la température de fonctionnement est inférieure à celle d’un panneau photovoltaïque dans des conditions normales, la production électrique d’un panneau hybride sera augmentée et vice versa. Il est donc nécessaire d’effectuer un dimensionnement correct de l’installation, pour obtenir une plage de température de fonctionnement appropriée tout au long de l’année.

Il est recommandé que la production thermique ne dépasse pas la demande de chaleur nécessaire. Cela signifie que la température maximale de fonctionnement de l’installation n’atteindra pas 60⁰C et donc que la température des cellules sera plus basse dans un panneau hybride que dans un panneau photovoltaïque.

Bien sûr, c’est recommandé. Nous protégeons ainsi les panneaux et l’installation contre la surchauffe, évitant de réduire leur durée de vie. Grâce à l’aérotherme, tant les panneaux que le reste des composants de l’installation sont protégés, empêchant l’intérieur des panneaux de dépasser 85ºC.

Oui, bien qu’il soit recommandé dans les installations avec des émetteurs à basse température. Consultez-nous pour étudier votre cas, car chacun a ses propres particularités.

Ils conviennent aux installations où se consomme de l’eau chaude (ECS), mais aussi où l’on doit produire de l’électricité pour réduire les coûts, sans dépendre de la variation des prix d’approvisionnement.

Exemples d’installations : Hôtels, Résidences, Industrie, Centres sportifs, Camping, Fermes, Multilogements, Hôpitaux, Blanchisseries et maisons individuelles.

Oui, car nous préchauffons l’eau et utilisons ensuite l’électricité produite par les panneaux pour faire fonctionner le système aérothermique.

Les systèmes thermodynamique consomme de l’électricité, et les panneaux hybrides produisent de l’électricité. Cela fait une différence significative en termes d’économies et d’amortissement de l’installation.

Parfaitement, puisque les panneaux ont de très bonnes performances lorsqu’ils fonctionnent à basse température, et avec l’électricité produite, nous alimentons les équipements électriques de l’installation de la piscine.

En été, il est nécessaire d’installer des éléments de dissipation (aérothermes), afin que l’installation n’atteigne pas les températures maximales. Une autre option consiste à envoyer l’excédent d’eau chaude dans une piscine qui dissipe la chaleur excédentaire.

Notre réseau d’installateurs partenaires couvre l’ensemble du territoire national et sont des professionnels agréés par Abora pour l’installation correcte des panneaux.

Abora a des points de vente dans tout le pays, contactez-nous.

À titre d’exemple, si nous nous mettons dans la situation d’une maison de retraite de 150 utilisateurs à Madrid, avec une installation de 50 panneaux aH60, nous couvrons 60 % de la demande thermique et nous disposons de 13,25 kWc de photovoltaïque. Nous économiserions ainsi 9 800 euros la première année, ce qui permettrait d’amortir l’installation solaire en 5,3 ans. En atteignant une trésorerie cumulée de plus de 400 000 euros sur la durée de vie de l’installation.

Il existe différentes options :

Verser le surplus dans le réseau : c’est l’option la plus économique car elle ne nécessite pas l’installation de composants supplémentaires. L’électricité versée ne sera pas payée par la compagnie d’électricité.

Installer un système d’injection zéro : ce système régulera le fonctionnement de l’onduleur pour s’adapter à la consommation d’électricité et l’empêcher de surcharger le réseau électrique. Dans le cas des panneaux hybrides, toute l’énergie qui n’est pas produite sous forme d’électricité est produite sous forme de chaleur, ce qui augmente l’efficacité de la partie thermique.

Installer des piles d’accumulation : cette solution permet de stocker le surplus d’énergie électrique tout au long de la journée pour l’utiliser la nuit. Ceci, associé à un contrat avec discrimination horaire, nous permettra d’optimiser au maximum les économies d’énergie. L’investissement initial sera plus élevé que dans les deux options précédentes.

Oui, il est en effet conseillé de remplacer les panneaux thermiques endommagés par la technologie hybride aH, car ils produisent également de l’électricité, ce qui rend l’installation beaucoup plus rentable et permet de réaliser de plus grandes économies.

UNE FAÇON DE FAIRE L’EUROPE

ABORA ENERGY S.L., dans le cadre du programme ICEX Next Export Initiation, a été soutenu par l’ICEX et co-financé par le fonds européen FEDER. L’objectif de ce soutien est de contribuer au développement international de l’entreprise et de son environnement.

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre du grand accord n° 947496