28 Janvier: Journée Mondiale Contre Le Réchauffement Climatique

Published On: 28/01/2022-12.8 min read-

Le 28 janvier est la Journée Mondiale de l’Action contre le Réchauffement Terrestre, que l’on connait davantage sous le nom de Journée Mondiale pour les Réductions des Émissions de CO2. Cette date a été choisie par l’Organisation des Nations Unies dont l’objectif est de sensibiliser et conscientiser les populations à la question du réchauffement climatique et ses conséquences sur la planète mais également d’inciter à agir et prendre des décisions pour lutter contre. La situation actuelle en ce début 2022 ne montre aucun signe de ralentissement et en 2021, le GIEC a publié son rapport alarmant sur la situation et ses prévisions sont plus que pessimistes pour notre avenir.

Toutefois, vous vous demandez sûrement ce qu’est le réchauffement climatique et en quoi cela consiste ? Regardons ce que nous la science pour nous expliquer tous les aspects de ce phénomène qui imprègne désormais notre vie quotidienne à tous les niveaux.

Qu'est-ce-que le réchauffement climatique?

Le réchauffement climatique consiste en l’augmentation des températures de la Terre principalement causé par les émissions de gaz à effet de serre dû à l’activité humaine. Voici une définition simple et rapide de ce qu’est le réchauffement climatique.

Mais allons un peu plus loin dans notre définition : l’effet de serre est le réchauffement qui se produit lorsque certains types de gaz présents dans l’atmosphère retiennent la chaleur. La lumière du soleil brille sur la surface de la terre, où elle est absorbée puis renvoyée dans l’atmosphère sous forme de chaleur. Dans l’atmosphère, les gaz à effet de serre retiennent une partie de cette chaleur et le reste s’échappe dans l’espace. Plus il y a de gaz à effet de serre, plus la chaleur est retenue. Pour vous donner une idée, c’est le même principe que les fenêtres d’une serre.

Les gaz à effet de serre ont été découverts en 1824 quand le scientifique Joseph Fourier calcula que la Terre serait beaucoup plus froide si nous n’avions pas d’atmosphère. Ainsi, ce fameux effet de serre nous est indispensable puisqu’il permet que le climat de la Terre soit vivable. Sans lui, de nombreux scientifiques estiment que la Terre serait 15 degrés Celsius plus froide. Puis en 1895, le chimiste suisse Svante Arrhenius fait la découverte du gaz à effet de serre en se rendant compte que l’activité humaine pourrait augmenter l’effet de serre en raison de sa grande production de dioxyde de carbone.

Beaucoup de climato sceptiques avance l’argument que la Terre a toujours connu des périodes de réchauffement comme de refroidissement et qu’il n’y a rien de nouveau la dedans. Or, bien que le début de leur argumentation soit bon ils oublient un fait essentiel et non négligeable :

Les températures n’ont jamais augmenté si rapidement et brusquement.

La température moyenne mondiale et les concentrations de dioxyde de carbone (l’un des principaux gaz à effet de serre) ont fluctué sur un cycle de centaines de milliers d’années en fonction de la position de la Terre par rapport au soleil. En conséquence, les différentes périodes glaciaires ont eu lieu. Cependant, pendant des milliers d’années, les émissions de GES dans l’atmosphère ont été compensées par les GES absorbés naturellement. Par conséquent, les concentrations de GES et la température ont été relativement stables. Cette stabilité a permis à la civilisation humaine de se développer dans un climat constant. Parfois, d’autres facteurs ont une brève influence sur la température globale. Les éruptions volcaniques, par exemple, émettent des particules qui refroidissent temporairement la surface de la Terre. Cependant, ces derniers n’ont pas un effet qui dure plus de quelques années. D’autres cycles, comme El Niño, se produisent également de manière brève et dans des cycles prévisibles. Depuis la révolution industrielle, l’homme a augmenté de plus d’un tiers la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Des changements aussi importants se sont historiquement produits sur des milliers d’années, mais ils se produisent maintenant en quelques décennies seulement.

Quelles sont ses conséquences sur notre planète?

Ces changements brusques et rapides de notre climat ont des conséquences considérables et préoccupantes pour notre planète. En effet, le réchauffement climatique impose un changement de climat si soudain que certaines espèces vivantes ne peuvent pas s’y adapter.

Nous avons mentionné précédemment que le climat de la Terre a toujours varié et oscillé entre des températures comme celles d’aujourd’hui et des températures beaucoup plus froides. Si froid, en fait, que des calottes glaciaires recouvraient autrefois une grande partie des continents nord-américain et européen.

Toutefois, nous soulignons que ces changements de température se sont toujours produits lentement, sur des milliers d’années, et que la différence entre les températures moyennes mondiales et celles des périodes glaciaires n’était que de 12 degrés Celsius. En effet, pour la première fois depuis que l’on tient des registres, les conclusions d’une étude récente publiée en mars dernier ont remis en question les estimations de l’évolution du climat en révélant que la capacité de la plus grande forêt tropicale du monde à absorber le carbone de l’atmosphère a été réduite à tel point qu’elle pourrait déjà libérer plus de carbone qu’elle n’en stocke.

L’impact du réchauffement climatique a un impact sur toutes les régions du globe sans aucune exception. Les deux grands impacts de ce changement sont le bouleversement de la biodiversité s’accompagnant d’un épuisement des ressources naturelles, et une perturbation des océans et des mers. Regardons ça plus en détail.

La fonte de la calotte glacière a de nombreuses conséquences négatives sur notre planète. En effet, cette fonte des glaces entraine une hausse du niveau moyen de la mer et des océans. D’ailleurs le GIEC prévoit une hausse moyenne de 82cm d’ici 2100 si l’on ne prend pas des mesures pour limiter le réchauffement climatique et réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

Cette montée des eaux aurait un fort impact sur les zones côtières dans le monde. Le rapport complet L’océan et la cryosphère dans un climat en évolution (2019) des experts énonce les conséquences du réchauffement climatique sur les océans et la cryosphère et ses impacts sur les sociétés humaines et les écosystèmes. L’océan est un puits de carbone, c’est-à-dire qu’il absorbe le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et le stocke. Or l’accumulation de CO2 dans l’océan modifie sa composition et provoque une acidification ce qui menace directement ses capacités d’absorption.

Or, cette montée des eaux entraine une perte de territoire et de terres qui a un impact direct sur les agricultures et la pêche affectant la sécurité alimentaire. A cela s’ajoute que le changement climatique entraine également des épisodes climatiques extrêmes de plus en plus fréquents et intenses tels que les inondations, les feux de forêts, vagues de chaleur etc. Cela pousse alors les populations à migrer pour survivre. La faune et la flore sont également sensibles à ces changements  et certaines espèces se voient obliger de migrer ou de s’adapter le plus rapidement possible pour ne pas disparaître.

Existe-t-il des solutions pour lutter contre ?

Malheureusement de nombreux scientifiques s’accordent pour dire que de nombreux effets du réchauffement climatique sont irrémédiables. Par ailleurs, le dernier rapport du GIEC publié en août 2021 a fait un constat alarmant concernant le réchauffement climatique. Dans son rapport plus qu’alarmant et catastrophique, le GIEC invite à une réelle action de la part des politiques et des populations pour limiter la catastrophe climatique.

Il est encore possible d’agir mais nous devons prendre des mesures vites et rapidement. L’idéal serait de limiter le réchauffement climatique à +1.5ºc mais cela implique une baisse immédiate de nos émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. Pour y parvenir voici quelques solutions :

  • Mesurer son empreinte carbone. Il nous faut adapter notre mode de vie à la situation actuelle et agir en conséquence. Or, le meilleur moyen pour cela est de réduire notre empreinte carbone et pour cela vous pouvez identifier les sources principales d’émissions de C02 dans votre quotidien et le modifier. Par exemple, on opte pour une consommation en circuit cour pour son alimentation, on évite la fast-fashion etc.

  • Compenser vos émissions carbones. En effet, vous pouvez contrebalancer vos émissions de CO2 en faisant une donation à un projet environnemental par exemple. Aujourd’hui, nous vivons dans le monde de l’Internet et de la connectivité. Or, les données digitales sont l’une des grandes sources d’émissions de CO2. Un moyen pour contrebalancer cela est d’utiliser un navigateur écoresponsable comme par exemple Ecosia. Il s’agit d’un moteur de recherche qui a chaque recherche que vous faite vous planter un arbre.

  • Calculer également le bilan carbone de votre entreprise. Depuis 2010, les entreprises de plus de 500 salariés tout comme les établissements publics de plus de 250 personnes et les collectivités de plus de 50 000 habitants doivent réduire leur bilan carbone sous peine de sanction financière.

L’un des points majeurs pour  réduire votre bilan carbone est d’optimiser sa consommation énergétique. Cela est possible en faisant le choix des énergies renouvelables. Ici, vous devez penser que votre réponse ne doit pas être uniquement électrique mais également thermique. La technologie solaire hybride offre une réponse complète. Notre technologie aHTech adapté à tous les secteurs avec une forte demande d’eau chaude sanitaire et d’électricité a permis déjà a plus d’une centaine d’industrie de réduire son impact environnemental. Le groupe Iberostar a d’ailleurs fait le choix de notre technologie pour trois de ses hôtels ce qui lui a permis de réduire en moyenne de 200 000 kg ses émissions de CO2.

decouvrez tech

Partagez cet article sur votre réseau social

Laissez un commentaire

sept − 3 =

Abonnez-vous à la newsletter!

No hemos podido validar su suscripción.
Se ha realizado su suscripción.
Écrivez-nous

Nouvelles externes

Les plus lus

  • Published On: 08/09/2021-2.3 min read-
  • Published On: 08/09/2021-1.8 min read-

Post récent

  • Published On: 29/03/2022-3.1 min read-
  • Published On: 24/03/2022-3 min read-

Ça peut t’intéresser…

Écrivez-nous, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.