Il est temps de décarboner!

L’Union européenne prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030, par rapport aux émissions de 1990. C’est-à-dire de réduire de 60% les émissions de gaz dans l’atmosphère des bâtiments, sa consommation d’énergie finale de 14% et uniquement le chauffage et le refroidissement devrait être réduit de 18% par rapport aux données de 2015.

 


Les bâtiments sont responsables d’environ 40% de la consommation totale d’énergie de l’UE et de 36% de ses émissions de gaz à effet de serre dues à l’énergie. Dans le secteur résidentiel, plus de 75% de l’énergie produite pour le chauffage provient actuellement de combustibles fossiles (gaz, pétrole et charbon).

 

Le Bureau Européen de l’Environnement – BEE (Oficina Europea de Medio Ambiente) (Office Européen de l’Environnement) a réalisé une étude dans laquelle ils ont demandé la participation de 53 entreprises, dont 38 ne voulaient pas participer, ce qui rend très difficile l’obtention d’informations. Les 15 entreprises auxquelles nous avons participé appartiennent à 10 pays européens différents. Nous avons été répartis en quatre groupes en fonction du degré de compatibilité de nos portefeuilles de produits et services avec les objectifs climatiques:

  • “Leaders”: Entreprises qui commercialisent uniquement des pompes à chaleur électriques ou des systèmes de chauffage solaire.
  • “Followers”: Ils vendent des produits de chauffage qui ne sont pas compatibles avec le climat, mais qui sont en transition vers des solutions entièrement durables.
  • Les “retardataires”: Ils vendent des combustibles fossiles et / ou des systèmes électriques inefficaces et n’ont aucun plan clair pour s’arrêter avant que la loi ne les oblige à le faire.
  • “Le côté obscur”: Les entreprises qui n’ont pas voulu fournir d’informations pour le rapport.

Source: Bureau européen de l’environnement – Un rapport d’audit de marque

Pourquoi l’étude a-t-elle été réalisée?

L’idée principale derrière l’élaboration de ce classement est de faire savoir que les «chaudières à combustibles fossiles» et «les chauffe-eau électriques et les appareils de chauffage des locaux» ne sont pas compatibles avec le climat. La vente et l’installation de ces systèmes dans les bâtiments rendraient impossible la réalisation des objectifs que l’UE s’est fixés, et encore moins ceux de la planète.

Selon l’étude de l’EEB, si des chaudières à combustibles fossiles sont installées au-delà de 2025, il est très probable qu’elles continueront d’exister d’ici 2050. Avec moins de 30 ans pour que l’UE soit neutre en matière d’émissions, nous manquons de temps pour décarboner le chauffage.

Il faut changer les subventions pour que lorsqu’elles subventionnent des technologies compatibles avec le climat, il soit plus facile et plus rapide pour les entreprises et les citoyens de faire la transition énergétique que nous recherchons.

Cette étude montre que nous sommes 6 leaders qui n’attendent pas la législation: nous fabriquons et vendons uniquement des produits de chauffage climatiquement compatibles. Dans notre cas, nous développons et fabriquons des panneaux solaires hybrides avec la technologie aHTech®.

Ici, nous laissons le rapport entier, avec plus de détails, au cas où il vous serait intéressant.

Installations solaires à Multivivienda (Saragosse, Espagne) – Abora Solar